Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Christophe Heynen, patron de "Gustoworld"

Christophe Heynen est un jeune Belge "qui en veut". D'avoir assisté récemment à la présentation de sa gamme de vins, nous pouvons confirmer son intérêt et sa passion à faire découvrir des vins captés hors des sentiers battus.
Mais laissons-le présenter Gustoworld.
" J'ai créé la société fin 2002 après avoir acquis un diplôme en gestion à l'Ecole hôtelière de Lausanne (Suisse) et plusieurs années en haute gastronomie au niveau international. Ma société se base sur une philosophie simple : faire découvrir des vins hors France de petits et moyens producteurs (car le marché français est déjà saturé en Belgique) sans appréhensions sur la marque, le pays, le prix, l'étiquette ou l'origine avec un respect pour le producteur et le terroir qu'il travaille.
-  Comment choisissez-vous vos fournisseurs ?
C'est la partie qui différencie notre société le plus d'autres entreprises impliquées dans le créneau des vins du monde. Pas de choix sur guide, pas de choix sur Internet, mais une recherche approfondie et minutieuse sur place. Une personne (œnologue diplômé) de notre équipe voyage plus de 8 mois par an sur les différents vignobles de la planète. Elle déguste systématiquement sur place chez les vignerons les différentes cuvées, et recherche plus particulièrement les vignerons en dehors des sentiers battus, les cépages autochtones, les nouveaux domaines (comme dans certaines régions françaises, il y a de plus en plus de jeunes vignerons qui reprennent l'exploitation de leurs aînés qui - pour la plupart - étaient des récoltants - et font leurs propres vins). Après cette présélection, les domaines nous envoient plusieurs échantillons de chaque vin sélectionné. Ceux-ci sont dégustés à nouveau en Belgique par notre œnologue, Michel Delrée (2 fois meilleurs sommelier de Belgique), d'autres membres de notre équipe et moi-même. Ceci permet de confirmer la bonne impression laissée sur place, ce qui n'est - vous vous en doutez - pas toujours le cas. En effet, nous avons constaté que certains vins (avec par exemple un PH trop haut) voyageaient relativement mal. Nous gardons toujours 2 échantillons après dégustation dont un peut être envoyé à l'analyse (en France) pour vérifier si le vin qui nous a été envoyé est bien le même que celui dégusté (ceci est une condition sine qua non au paiement du vigneron). Pour arriver à une sélection aussi rigoureuse, il faut déguster beaucoup. Nous dégustons plusieurs milliers de bouteilles par an dont moins d''1% retient notre attention et sera repris dans la gamme. Rappelons que nous travaillons essentiellement avec des petits et moyens producteurs, pas avec des entreprises de taille industrielle.
- Quels sont les pays producteurs qui « montent » le plus ?
En Europe, l'Espagne et le Portugal pour les vins rouges, et l'Autriche et la Slovénie pour les vins blancs. Dans le "nouveau" monde, l'Argentine incontestablement pour les rouges. Pour les blancs, c'est beaucoup plus difficile... J'aurais aussi tendance à vouloir tirer un chapeau aux producteurs israéliens qui ont fait d'énormes progrès de qualité.
- Les producteurs français doivent-ils craindre la concurrence ou est-ce complémentaire, selon vous ?
A mon avis, dans un monde globalisé, il n'est pas possible pour un pays unique comme la France - peut importe l'histoire et la qualité moyenne élevée de ses vins - de garder la dominance absolue (à plus de 80%) de la consommation de vins au monde - y inclus chez ses voisins. Certes, la France gardera toujours une longueur d'avance en Belgique pour des raisons de proximité, linguistiques et culturelles, mais plus avec une telle dominance que précédemment. Ceci ne devrait pas poser de problème aux quelques grands crus qui trouveront toujours acheteurs à plus haut prix dans les pays émergeants, mais devrait avoir des conséquences importantes sur nombreux petits et moyens producteurs.
Le vin est devenu un bien de consommation culturel de masse, que cela n'en déplaise à beaucoup, et le client a envie de découverte et de variété. Le processus ne peut pas être dominé ou difficilement réglé par des gouvernements, loi plus flexibles (songeons aux copeaux, aux AOC), mais à mon avis par le travail de qualité de chaque vigneron et des personnes qui les représentent dans les différents pays. Selon mon expérience, les producteurs de vins du monde sont très souvent à l'écoute de professionnels comme nous pour faire évoluer leurs vins dans le bon sens. Souvent, ces petits producteurs sont très intéressants et proposent des vins authentiques à très bon prix. La difficulté pour les producteurs français est que leur champ de vision est bloqué car ils ne voient en les vins du monde que les quelques grandes marques mondiales qui pour leur part proposent des produits standardisés (style Coca-Cola). Or, le marché mondial des vins du monde est fort différent de ceci, et c'est la tout l'intérêt d'un importateur comme Gustoworld.
Ceci peut être perçu comme de la concurrence, mais c'est le marché qui décide, le consommateur qui plébiscite et donc fait le succès d'un vin ou des vins d'un pays.
-       Importance des grands salons (Vinexpo, Vinisud…) . Y allez-vous ? Comme exposant ou comme visiteur ?
Par soucis d'efficacité, nous faisons tous les grands Salons internationaux et régionaux. Moins pour découvrir des producteurs, même si cela arrive, mais plus pour rendre visite à nos vignerons. Ceci nous permet aussi d'avoir des échos sur l'évolution des marchés. Mais rien de tel qu'une visite sur place pour vraiment avoir les bonnes informations.


Rédigé par Bernard Geeraerd
Posté le 2007-06-25 12:05:47 / ref_article : 104

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le restaurant Nou Fusion et sa patronne Patricia
Nicolas Pomar, OSS 117 dans le vin
Frédéric Hill, directeur général de l'hôtel Stanhope
Gérard Bertrand célèbre la trentième vendange de ses domaines
Le magasin Rob fête ses 70 ans

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires