Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Grégoire Van Den Ostende

    Le 8 janvier dernier, les autorités douanières belges ont procédé à la destruction de 3.288 bouteilles de vin mousseux américain dont l’étiquetage mentionnait frauduleusement l’appellation Champagne.
Immédiatement informé, le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne a confirmé que ces bouteilles ne provenaient pas de la région Champagne, ne bénéficiaient pas de l’appellation et ne pouvaient donc pas comporter la mention « champagne » sur leur étiquetage.
     Cet événement est l’un des nombreux exemples où le CIVC intervient pour défendre et protéger les vins de Champagne et leurs producteurs. Nous avons rencontré le représentant du Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne en Belgique, Grégoire Van Den Ostende.
« Très concrètement, notre travail est de veiller au respect de l’appellation Champagne en Belgique, explique-t-il. Ce qui veut dire, par exemple, que quand des fraudes sont détectées par les douanes, le CIVC attend de nous que nous intervenions et, le cas échéant, de faire détruire les bouteilles. Il arrive souvent, par bonheur, que nous tombions sur des cas moins graves : des sociétés qui abusent de l’appellation champagne dans des  publicités comparatives ou en se référant au champagne dans l’offre de leurs produits. Dans ce cas, généralement, nous leur envoyons une lettre leur demandant d’arrêter leur campagne et le plus souvent, cela s’arrête là. Dans le cas qui nous amène aujourd’hui, il s’agit d’une infraction : peu nous importe que les Etats-Unis ne reconnaissent pas les appellations sur leur territoire. Nous ne jugeons pas la qualité de leurs vins mais quand un vin arrive de façon illégale qur le marché belge, il est normal que les douanes interviennent et détruisent les bouteilles comme marchandise copiée, d’ailleurs. »
- Concrètement, vous disposez d’avocats qui rôdent…   
« En effet, le CIVC dispose d’un réseau d’avocats à travers le monde qui travaillent en étroite collaboration avec les bureaux comme le nôtre. Nous avons un rôle de contrôle notamment au travers de la     presse. Et nous intervenons dès que nous découvrons un copie de champagne. »



Rédigé par B.G.
Posté le 2008-01-27 16:46:48 / ref_article : 145

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le restaurant Nou Fusion et sa patronne Patricia
Nicolas Pomar, OSS 117 dans le vin
Frédéric Hill, directeur général de l'hôtel Stanhope
Gérard Bertrand célèbre la trentième vendange de ses domaines
Le magasin Rob fête ses 70 ans

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires