Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Tour du monde du boeuf au Casino de Bruxelles


        « Tout casino qui se respecte se doit d’offrir un restaurant à la hauteur de ses ambitions ».


Ces mots introduisant le dernier dossier de presse du Grand Casino de Bruxelles résument bien l’ambition des responsables de cette jeune maison qui déménagera bientôt sur le site des anciennes Galeries Anspach, non loin de la place De Brouckère.


Pour joindre le geste à la parole, la direction du Casino vient de lancer avec son nouveau chef Michaël Maas une action qui donne aussi son nom au restaurant, 360° Gourmet Beef Experience. Nous évoquerons rapidement les différentes innovations intervenues dans les salles installées à l’étage du casino, principalement le restaurant qui y gagne en intimité et en professionnalisme : si les téléviseurs plasmas intégrés demeurent, les panneaux lumineux disparaissent au profit d’une ambiance saloon à la fois design et chaleureuse, un parquet dans les tons bruns remplace avantageusement le rouge qui dominait précédemment.


            Bref, pour inaugurer ce décor plus chaud et, trouvons-nous, plus « classe », le Casino de Bruxelles propose un menu axé sur la viande de bœuf originaire de quatre continents, un passionnant voyage gastronomique que l’on pourrait aussi appeler « Le bœuf dans tous ses états ». Jugez-en avant de découvrir peut-être par vous-même (après vous être fait membre du Grand Casino de Bruxelles (c’est gratuit mais obligatoire) :  faux-filet australien, filet pur argentin, New-York Striploin, entrecôte irlandaise et, couronnant la dégustation, cub-roll Wagyu, une pièce de bœuf originaire du Japon mais, dans ce cas-ci, élevé en Australie parce qu’il n’est pas autorisé d’exporter la viande japonaise. Ce que plusieurs confrères inattentifs n’ont pas remarqué.    


Chaque pièce de viande de 100 grammes est accompagnée d’un petit plat local du pays d’origine, ce qui ajoute au dépaysement du menu. Il est rare et d’autant plus intéressant de découvrir la différence de goût et de tendreté entre ces différents morceaux. Vu la rareté des viandes proposées, le prix de 5 viandes pour deux couverts est de 85 euros par personne.


Une présentation de vins argentins se déroulait ce soir-là, aussi avons-nous choisi un de ces vins, un délicieux Monte Lindo, assemblant les cépages malbec et merlot en un vin fin et harmonieux.


 


Bernard GEERAERD


----------------------


Légende : l’étiquette du vin argentin Monte Lindo.


 



Rédigé par B.G.
Posté le 2008-11-20 15:23:57 / ref_article : 185

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le resto nueva Buenos Aires: beau voyage argentin à Ixelles
Le Passage, beau (et excellent) restaurant depuis 25 ans...
Le Nueva Buenos Aires: merveilleux voyage des sens à Ixelles
Charlotte, un bon resto"fritkot" de chez nous
Victor et son Tasca Tierras del Sur à Tenerife

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires