Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Le "Yen" : pour une rencontre avec la vraie cuisine vietnamienne

            Au risque de répéter des mots déjà entendus, préçisons une fois pour toutes que, dans ce cas-ci, « Yen » est un mot vietnamien qui signifie « l’hirondelle » et non l’unité de monnaie nipponne.


            Pour en venir au cœur du sujet, nous avons fait un excellent repas dans ce restaurant vietnamien situé au 49, rue Lesbroussart à Ixelles, à deux pas de la Place Flagey. Ce restaurant est l’œuvre partagée de Mme Hong en cuisine, formée par les meilleurs cuisiniers de Saïgon, et de son mari, M. Hanh, ancien polytechnicien issu de l’Université de Mons et passé par plusieurs bonnes maisons avant de rencontrer son épouse. Croyez-nous : le résultat de leur rencontre est gastronomiquement une réussite.


            L’aspect des lieux peut étonner voire déplaire. Personnellement, nous apprécions un endroit dédié à la cuisine vietnamienne et qui ne sombre pas dans les clichés « asiatisants ». Ici, les murs laissent s’exprimer les matériaux bruts mêlant acier et béton dans des tons unis et sobres. Les amateurs éclairés y trouveront leur compte , comme nous avons pu le constater autour de nous, ce soir-là.


            Pour découvrir une cuisine, le mieux n’est-il pas de se laisser conseiller puis mener par le patron ? C’est en tout cas ce que nous avons fait avec bonheur. Après l’apéritif maison (toujours risqué, celui-ci était trop marqué par le Martini), nous optons pour un clairet que nous connaissons, produit par le belge Stéphane Defrenne en Bordelais : il se mariera à merveille avec les plats que nous dégusterons, jouant comme eux sur le mariage aigre-doux.


L’entrée comprend un assortiment très agréable (et copieux) de mise-en-bouche , auquel suivra une véritable révélation créée de deux plats, tous deux cuits à « la flamme sacrée » : bœuf à la citronelle pour l’un et canard aux petits légumes pour l’autre, les deux accompagnés (évidemment) de riz asiatique. En fait, les deux plats sont cuits à table devant vous, entourés de flammes produites par un bain d’alcool enflammé. Le résultat est réussi et excellent.


            Pour conclure, nous choisirons des beignets de bananes, délicieux et clôturant harmonieusement un excellent repas.


Bernard GEERAERD


---------------


Légendes :


- M. Hanh et Mme Hong.


- Rien n’est simple en cuisine.


- Un exemple de plats raffinés.



Rédigé par B.G.
Posté le 2009-01-30 16:08:01 / ref_article : 202

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le resto nueva Buenos Aires: beau voyage argentin à Ixelles
Le Passage, beau (et excellent) restaurant depuis 25 ans...
Le Nueva Buenos Aires: merveilleux voyage des sens à Ixelles
Charlotte, un bon resto"fritkot" de chez nous
Victor et son Tasca Tierras del Sur à Tenerife

Les archives de cette rubrique









 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires