Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

(Re)découverte du Château de France

            L’événement reste rare, et d’autant plus apprécié par la presse belge du vin: l’autre jour, Arnaud Thomassin est venu à Bruxelles en compagnie de sa consultante de presse Michèle Piron-Soulat présenter quelques millésimes récents des vins du Château de France dont il est l’actuel directeur technique.


Il y a déjà plusieurs années que ce château, classé en AOC Pessac-Léognan et membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux entretient des liens privilégiés avec notre pays, par l’intermédiaire de son distributeur, la société Rabotvins.


Le Château de France dispose de 40 hectares répartis en 36 hectares de cabernet-sauvignon et merlot (pour la production de vin rouge) et 4 hectares complantés de sauvignon et de sémillon pour les vins blancs. Reprise par le père, Bernard Thomassin en 1971, la propriété est conseillée par l’un des gourous de l’œnologie mondiale Michel Rolland, et dirigée actuellement par Arnaud Thomassin.


 En rouge : 60% cabernet sauvignon, 40% merlot


 La gamme des vins se compose de: en rouge, assemblage moyen de 60% de cabernet sauvignon et 40% de merlot.  En blanc, 80% de sauvignon et 20% de sémillon blanc. La production en année normale est de l’ordre de 96.000 bouteilles en Château de France rouge,  de 60.000 bouteilles pour le château Coquillas (du nom évoquant les nombreux coquillages présents dans plusieurs parcelles de la propriété) et de 30.000 bouteilles pour le troisième rouge, Le Bec-en-Sabot, du nom d’un oiseau rare de l’est de l’Afrique que Bernard Thomassin, passionné d’ornithologie, a pris en sympathie.


Deux vins se partagent la production en blanc (80% sauvignon et 20% sémillon) : 10.000 bouteilles en Château de France et 4.000 bouteilles en Château Coquillas.  


Cinq vins étaient proposés à la dégustation : Château de France  blanc dans les millésimes 2007 et 2006, les mêmes millésimes en rouge, ainsi que le Château Coquillas 2005 en rouge, ce dernier étant considéré comme le deuxième vin du Château.


En blanc, le Château de France s’annonce avec une belle garde après un premier plaisir dû à son nez complexe mêlant fruits jaunes et noirs (cassis) puis une bouche intense mais raffinée.


En rouge, le millésime 2007 du même château jouit déjà d’une bonne presse. Personnellement, nous lui avons trouvé une belle structure, des tanins de qualité, bref, une impression générale d’équilibre et de belle puissance. Le Château de France 2006 propose des vins au caractère moins affirmé, s’offrant encore sur des notes de fruits rouges mûrs puis de très fins tanins. Une gamme de vins que l’on redécouvre avec un vif plaisir !


Bernard GEERAERD    


---------------------------------


Légendes :


- Arnaud Thomassin dans les vignes dont il est aujourd’hui responsable


- Le Château de France rouge 2005


- La bouteille de blanc 2007



Rédigé par B.G.
Posté le 2009-02-10 11:58:42 / ref_article : 205

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
2018: Vendanges exceptionnelles en Champagne
Retrouvailles avec Patrick Carteyron, Château Penin
Fitou: une appellation du sud à redécouvrir
Le château de la Terrière en Régnié (Beaujolais)
Priorité à la biodynamie chez Gérard Bertrand

Les archives de cette rubrique









 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires