Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Bruno Lemoine, directeur général du château Larrivet Haut-Brion

          Bruno Lemoine est œnologue, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie de Montpellier. Son parcours professionnel l’emmène à Cognac (Maître de chai chez Martell), au château Lascombes (directeur général) et au château Montrose (directeur technique) après un bref passage par la Chine où il élabore ses premiers vins blancs. Aujourd’hui, il dirige le château Larrivet Haut-Brion racheté en 1987 par Philippe et Christine Gervoson, et dont il est également l’œnologue et le vinificateur.


 Q. : Le millésime 2009 a été qualifié unanimement d’exceptionnel. Comment le décririez-vous plus particulièrement à Larrivet Haut-Brion ?


 Br.L. : L'ensemble de la profession viticole s'accorde pour annoncer que le millésime 2009 fera partie des quelques millésimes exceptionnels de ces cent dernières années. Les conditions climatiques de l'année furent en tous points favorables à l'obtention de raisins sains, parfaitement murs et concentrés.


La première quinzaine de juin, avec un climat très clément, a permis une floraison correcte et homogène engendrant un potentiel de récolte normal. L'été 2009 s'inscrit comme le plus sec des dix derniers millésimes mais sans les excès de température rencontrés en 2003 ou 2005. Le stress hydrique nécessaire à l'obtention de raisins à fort potentiel phénolique s'est installé à la fin août.


Au global,  le millésime 2009 se compare donc plutôt à 2000 ou 1982 avec en plus l'avantage qualitatif important de rendements plus faibles. Tout ceci est bien évidement valable pour le château Larrivet Haut-Brion.


Pour nous, en plus cette année, suite à l'étude de terroir réalisée par la société Sovivins en 2008, nous avons bénéficié d'une connaissance approfondie des potentialités viticoles de nos parcelles débouchant sur une viticulture adaptée à chaque unité et à une sélection intraparcellaire rigoureuse au moment des vendanges. Enfin, le vignoble, relativement jeune (25 ans en moyenne), gagne en maturité tous les ans.


 Q. : Décrivez-nous l’élargissement de votre vignoble par l’achat de vignes d’un château voisin…


 Br.L. :  L'année 2009 marque aussi pour le Château Larrivet Haut-Brion une date importante puisque nous avons fait, avant les vendanges, l'acquisition d'un ensemble de parcelles de vignes mitoyennes à notre propriété pour une surface globale de 11,5 ha.


Nous savons que le potentiel viticole de ces parcelles est important même s'il nous faudra 2 à 3 années pour remettre le vignoble au niveau de nos standards qualitatifs.


A ce jour, la propriété compte ainsi 72,5 ha de vignes en production, 61 ha consacrés au rouge et 11,5 au blanc.


 


Q. : Le prix du vin. Le vignoble Pessac-Léognan souffre-t-il de ce problème ? Et Larrivet Haut-Brion ? 


 Br.L. :  La commercialisation des vins en 2009 à été difficile avec des cours et des volumes à la baisse. Dans ce contexte difficile, le Château Larrivet Haut-Brion ne s'en sort pas trop mal avec une baisse du chiffre d'affaires d'environ 20% sur 2009 mais qui fait suite à une bonne année 2008.  Notre segmentation de gamme et notre offre tarifaire semblent trouver un échos favorable auprès de nos clients qui reconnaissent notre bon rapport qualité/prix.


 Q. : Pessac-Léognan est plus porté sur les blancs que d’autres appellations bordelaises. Est-ce le cas ? Et la tendance des ventes va-t-elle vers plus de blanc ou de rouge ? 


 Br.L. : Historiquement les Graves de Bordeaux et plus récemment l'Appellation Pessac Léognan ont toujours produit des vins rouges et des vins blancs .


Dans les appellations communales, seule celle de Pessac Leognan est autorisée à produire du vin blanc de son appellation, les autres doivent déclasser les vins blancs en appellation Bordeaux. La demande sur le blanc d'Appellation Pessac Leognan est relativement soutenue ce qui permet de maintenir les cours, ce qui est moins vrai pour le rouge.


Propos recueillis par B.G.


---------------


Légende : Bruno Lemoine, œnologue et directeur général du château Larrivet Haut-Brion


(Pessac-Léognan).



Rédigé par B.G.
Posté le 2010-01-22 13:04:36 / ref_article : 240

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le restaurant Nou Fusion et sa patronne Patricia
Nicolas Pomar, OSS 117 dans le vin
Frédéric Hill, directeur général de l'hôtel Stanhope
Gérard Bertrand célèbre la trentième vendange de ses domaines
Le magasin Rob fête ses 70 ans

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires