Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

André Hadji-Thomas, viticulteur en Egypte

            « Comment faire du vin dans le désert ? »


            Cette question bien logique sert de titre à la plaquette de présentation qu’a réalisée André Hadji-Thomas, directeur général de Egybev , abréviation de Egyptian International Beverage Company.


            Mais André Hadji-Thomas a connu une activité professionnelle planétaire. Il est avant tout diplômé de l’université d’Agronomie de Montpellier. Libanais implanté en Egypte, il a eu l’occasion de pratiquer pendant ses études en France un français sans accent.


            Comme l’aventure de ce vignoble improbable dépend largement de celle de son œnologue André Hadji, évoquons brièvement le parcours étonnant de ce dernier : il a travaillé en Amérique latine dans la production de cacao et de bananes, en Afrique pour celle de bananes et d’ananas, en France comme consultant en développement rural et finalement au Liban dans l’importation et la distribution de bières et de vins.


            Ensuite, il rencontre en Egypte des membres de la famille Sawiris, groupe puissant présent dans les télécoms puis dans grand nombre de secteurs économiques. André Hadji devient actionnaire auprès d’eux.


Faire du vin avec 0% de pluie


            Le vignoble d’Egybev est situé sur les anciennes terrasses du Nil, à 80 km de son tracé actuel. Mais comme nous le souligne son directeur André Hadji-Thomas, il ne pleut pratiquement jamais en Egypte (moins de 80mm par an), ce qui y rend la culture du vin impensable. Mais de la même façon que certains émirs arabes ont réussi à créer des parcours de golf dans le désert, Egybev apporte l’eau indispensable au raisin en la puisant dans les nappes phréatiques.   


            Bref, Egybev décide d’irriguer le sol qui recevra ses futures vignes. La seule solution est d’atteindre les fameuses nappes souterraines où l’on puisera l’eau source de vie.


            A la dégustation, la principale surprise provient du vin blanc qui se révèle étonnamment frais, présentant d’agréables notes florales. Il est issu d’un assemblage de cépages chardonnay et vermentino  avec contrôle des températures par thermo-régulation.


En rouge, le millésime 2007 est composé de cabernet sauvignon et de merlot, ce dernier étant remplacé dès 2008 par la syrah et le petit verdot. A titre indicatif, le prix départ du vin appelé Jardin du Nil est de 9,50 euros.


            Notons pour conclure qu’avec une production actuelle de 2000 hl vinifiés en bio, Egybev offre l’avantage de ne souffrir aucune des contraintes attachées au principe AOC que connaît évidemment la France.


Bernard GEERAERD


--------------


Légende : André Hadji-Thomas, directeur général d’Egybev et son assistante



Rédigé par B.G.
Posté le 2010-02-24 11:47:37 / ref_article : 250

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le restaurant Nou Fusion et sa patronne Patricia
Nicolas Pomar, OSS 117 dans le vin
Frédéric Hill, directeur général de l'hôtel Stanhope
Gérard Bertrand célèbre la trentième vendange de ses domaines
Le magasin Rob fête ses 70 ans

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires