Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Découvertes en Pessac-Léognan

Château Léognan


 


            Le Château Léognan a connu une histoire peu ordinaire : situé à la limite de la commune, il fut d’abord une ancienne bergerie, mais l’intitulé de château Léognan indique qu’il existait dès le 17ème siècle. Sur les impressionnants 70 hectares que compte la propriété, seuls 5,6 ha sont consacrés à la vigne mais jusqu’en 2006,  ils faisaient partie intégrante du Domaine de Chevalier voisin. C’est dire l’image qualitative qu’ils transportaient…et dont Philippe et Chantal Miecaze ont bénéficié en devenant propriétaires du château Léognan quand l’opportunité s’est présentée pour eux. Comme à chaque occasion de pareille acquisition, il existait évidemment d’autres candidats moins heureux mais la transition s’est apparemment bien passée. Pour occuper les 64 hectares restants, plusieurs projets existent à moyen terme, outre les chevaux et poneys que Chantal Miecaze y monte régulièrement.


            Ayant fait toute leur carrière précédente dans l’imagerie médicale et sa commercialisation, Chantal et Philippe Miecaze sont bien conscients du défi que représentent la reprise et le développement d’une propriété vinicole comme Léognan. Leur premier pari était de rendre efficace le vignoble dès 2007, ce qui fut fait. Aujourd’hui, leur seul but est que Léognan soit reconnu rapidement comme un grand château. Parmi les premières démarches effectuées, la vendange parcellaire apparut comme une priorité. Philippe Miecaze acquit ensuite une table de tri automatique dont le contrôle fut confié à deux dames. L’une des dernières acquisitions sera une pompe péristaltique dont le fonctionnement pousse les raisins vers la cuve sans les écraser. Après les vinifications, le vin passe de 12 à 14 mois en barriques puis retourne dans les cuves qui sont au nombre de huit, correspondant aux huit parcelles. A moyen terme, Léognan voudrait élargir son vignoble à trois ou quatre hectares de vignes destinées à produire du blanc.    


            Dans une région où, traditionnellement, la disponibilité de locations de chambres au château accuse un certain retard par rapport à celle d’autres régions vinicoles, le château Léognan fait partie des bons exemples : de quatre chambres confortables, modernes et équipées avec beaucoup de goût, Chantal Miecaze entend élargir cette offre à six puis huit chambres à court terme.


Ces chambres de grande qualité disponibles au château Léognan sont de nouveaux signes de la présence de l’oenotourisme dans l’appellation. Quant à sa position par rapport au négoce de Bordeaux, Philippe Miecaze fait partie des propriétaires qui préfèrent  la vente au caviste ou au restaurateur en direct.


------------------


Château Léognan, Chantal et Philippe Miecaze, 88, chemin du Barp, 33850,  Léognan


Tél : 33. 556.64.14.96


 


Château Seguin


 


            Le château Seguin (variante de Segoin ou Segouin) appartenait au début du 20ème siècle à la famille Pascal. Tombé dans l’oubli avec ses vins à la suite de la crise des années ‘50, il connut une véritable renaissance à partir de 1987 quand la famille Darriet s’appliqua à tout mettre en œuvre pour y reconstituer un vignoble moderne. Cela commencera par une replante totale du vignoble, composée de 40% de merlot et 60% de cabernet sauvignon. En 1989, la famille Darriet voit apparaître le groupe immobilier Loticis et son président Moïse Lohana qui en deviennent co-propriétaire pour moitié. L’intervention de Moïse Lohana se concrétisera notamment par l’enherbage des rangs de vigne (ndlr : pendant très longtemps, les viticulteurs s’efforcaient, au contraire, de veiller au nettoyage entre les rangs), la replante d’une série de haies afin de régénérer la faune autour du vignoble, et de limiter la présence de prédateurs.


            Les derniers millésimes se sont révélés de grande qualité, tout en gardant leur caractère propre: le millésime 2008 reste le plus évoqué : souffrant d’une climatologie très difficile sur une bonne partie de la saison, il s’avéra finalement très surprenant en bien, dépassant largement les espérances.


            Très typé, 2007 s’annonce riche et complexe, avec une finale élégante et beaucoup de garde. Le précèdant, 2006 reste remarquable, riche et charnu, avec une bouche où domine le pruneau et annonçant déjà une évolution favorable.


            Titulaire d’une médaille d’or au concours de Paris, le millésime 2005 se présente dans une robe de couleur intense puis exprime des parfums de cassis et d’humus. C’est un vin ferme et persistant en bouche. Plusieurs dégustateurs autres que nous célèbrent aussi ses tanins puissants et mûrs qui allient muscle et finesse.


            On ne peut évoquer Château Seguin sans citer l’Angelot de Seguin, deuxième vin du château. Dans les millésimes précédents, il s’est fait remarquer par un nez équilibré que  suivaient d’agréables parfums de griotte et de violette. Nous venons de déguster le dernier millésime des deux vins en compagnie du maître de chais Xavier Moragues, jeune, sympathique et compétent responsable de l’acheminement du raisin jusqu’à la bouteille après qu’il ait été transformé en vin.


-----------------


Château Seguin, chemin de la House, 33610 Canejan, tél : 33. 556. 75. 02.43


 


Château Haut-Bergey


           


            Dans une vie précédente, Gaston Garcin était avocat à Grenoble. Son épouse Sylviane Cathiard (sœur du propriétaire du château Smith Haut Lafitte), vend plusieurs des affaires (magasins de sport) et acquiert le château Haut-Bergey en appellation Pessac-Léognan en 1991, voisin de Chevalier et de Smith Haut Lafitte. En 1996, Sylviane Cathiard et son mari confortent leur attrait pour l’appellation Pessac-Léognan par l’achat du château Branon, phare de l’appellation dès le 19ème siècle. L’année suivante, leur vignoble grandit par l’acquisition en rive droite du Clos L’Eglise en Pomerol et, en 2000, l’achat de Barde-Haut en Saint-Emilion.


            Mais revenons à Haut-Bergey où nous avons été reçu. Le château vient d’acquérir de nouvelles cuves qui permettront d’abord une récolte parcellaire puis une meilleure extraction du raisin. En blanc, il est intéressant de constater l’effacement progressif du sauvignon quand les parfums et la typicité du sémillon s’imposent. C’était le cas pour le millésime 2007 dont  la dégustation se conclut sur un équilibre remarquable.


---------------------


Château Haut-Bergey, 33850 Léognan, tél : 556.64.05.22  


 


Château Ferran


 


            Créé par Robert de Ferran, avocat au Parlement de Bordeaux, ce vignoble a été acquis par la suite par Montesquieu, célèbre philosophe du 18ème siècle et aussi viticulteur. La propriété appartient depuis 1880 à une vieille famille bordelaise, les descendants de Joseph Beraud-Sudreau. Parmi eux,  Philippe et Ghislaine Lacoste assurent la direction de ce cru depuis 1999.


            Philippe Lacoste est fils d’un négociant en vin. Précédemment, il avait travaillé dans l’emballage alimentaire et les produits du bâtiment avant de rejoindre les vignes du château Ferran à 52 ans. Le millésime 2000 signera son entrée en piste. De nombreux travaux de restructuration du vignoble et de rénovation des chais seront très vite récompensés par de


nombreuses médailles et notes flatteuses de journalistes originaires de différents pays. Actuellement, la production s’effectue sur 21 hectares. Les propriétaires visent une production totale de 25 ha dont 2,5 ha en blanc, cette production en blanc (globalement 55% en sémillon et 45% en sauvignon) pouvant s’étendre prochainement à 5 hectares.


------------------


Château Ferran, 33650 Martillac, tél : 33. 607 41 86. 00


-------------------------------------


Légendes :


-         Philippe Miecaze, propriétaire de château Léognan


-         Un des vins proposés par le château Seguin


-         Gaston Garcin, propriétaire de Haut-Bergey


-         Philippe Lacoste, propriétaire de château Ferran


-         Ghislaine Lacoste, co-propriétaire de Ferran


 



Rédigé par B.G..
Posté le 2010-09-10 12:13:43 / ref_article : 275

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
2018: Vendanges exceptionnelles en Champagne
Retrouvailles avec Patrick Carteyron, Château Penin
Fitou: une appellation du sud à redécouvrir
Le château de la Terrière en Régnié (Beaujolais)
Priorité à la biodynamie chez Gérard Bertrand

Les archives de cette rubrique













 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires