Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

La Cité du Dragon et son fameux canard laqué

           Nous y étions déjà venus et en étions partis sans être convaincus. D'accord, c'était il y a plusieurs années. Cette fois, un soir, le restaurant était peu peuplé et le personnel semblait peu motivé.
  Lors de notre dernière visite, rien à voir, tout avait changé. Et nous y avons dégusté le meilleur canard laqué de notre mémoire, en présence de la charmante Mme Luc Tu Tiem, la patronne des lieux.
 Ce dernier soir,  La Cité du Dragon regorgeait de monde, l'ambiance était clairement au rendez-vous et même le vaste parking souterrain (nous sommes au bord de la Chaussée de Waterloo à Uccle!) obligeait à prendre patience avant de trouver un emplacement pour votre chère voiture...
           Dès notre arrivée, nous sommes accueilli chaleureusement par la patronne, Madame Luc Tu Liem. Nous apprendrons rapidement que son parcours impressionnant est à l'inverse de sa taille menue.
 Luc Tu Liem naît à Saigon en 1950 de parents commerçants originaires de la province de Canton. Ils ont quitté la Chine en 1949 pour fuir le communisme. Quant à leur fille, elle entame son parcours scolaire par des cours primaires dans une école chinoise avant de poursuivre ses études secondaires et décrocher son baccalauréat au lycée français. Ses parents décident alors de l'envoyer en Europe pour ses études universitaires. Après un diplôme belge en Administration des Affaires, Mme Liem connaît quelques années bouleversées entre le Vietnam où elle fait un saut pour raisons familiales puis le refus d'un poste dans le secteur bancaire à Hong-Kong et, finalement, le regroupement de la famille en Belgique. Ce sera d'abord à Liège. Suit rapidement l'idée d'ouvrir un restaurant. Qui sera consacré bien logiquement à la cuisine cantonaise.
Une première "Cité du Dragon" dans la Cité Ardente
           Après avoir un peu lorgné sur les autres restaurateurs chinois de Liège, la famille décide d'ouvrir, en 1978, le restaurant "Le Dragon d'Or". La qualité des matières premières aboutit rapidement à un succès mérité. D'où la nécessité de trouver un plus grand espace, ce qui sera réalisé avec l'ancienne maison des Etudiants catholiques, rue Soeurs d'Hasque. C'est alors qu'apparaît pour la première fois en référence à la Cité Ardente mais aussi la Cité Interdite "la Cité du Dragon".
           Comme Mme Luc Lu Tiem et sa famille n'hésitent pas à déménager, l'idée d'ouvrir un établissement à Bruxelles s'impose rapidement. Les moyens dégagés par le succès des précédentes affaires leur permet de voir plus grand. Aussi leur choix se fait-il sur le site d'une ancienne maison de repos permettant la construction d'un imposant bâtiment sur les principes du Feng Shui. Ses éléments principaux sont l'impressionnante verrière couvrant un vaste plan d'eau où nagent de grands koïs, et un jardin rempli de sculptures rappelant leur origine.
 Voilà pour le cadre. Parmi les nombreux entrées et plats proposés, nous avons droit au célèbre canard laqué à la pékinoise.
Un plat en trois services: le canard laqué à la pékinoise
           Préparé à l'origine dans un four à bois, il nous est présenté dans une version plus adaptée à nos palais occidentaux. A la Cité du Dragon, la peau du canard a été longuement badigeonnée avec un mélange d'épice et de miel avant la cuisson. Après sa présentation à la table, le canard est découpé en lamelles qui sont ensuite déposées dans une petite crêpe de blé faite maison. Quelques lamelles de concombre et de poireau et une cuiller de sauce "hoisin"-maison (soja, sucre,eau et épices) complètent le mélange avant que la crêpe soit roulée.
 Le reste de la chair du canard est sauté au wok avec un ensemble de légumes de saison, relevé d'une sauce au poivre noir et riz blanc. Si votre appétit vous le demande, un troisième service du même canard laqué (qui a mijoté pendant tout le repas) sera servi en un délicieux bouillon constituant un agréable digestif.
           Un petit verre d'alcool typiquement chinois parfumé à la bardane et au ginseng clôturera ce repas inédit et brillant, arrosé par un Sancerre rosé. Il est à noter, enfin, que La Cité du Dragon convient autant à un repas familial ou en couple, qu'à une réunion d'affaires ou un événement festif. L'accueil nous a semblé, en tout cas, charmant et professionnel à la fois.
Bernard GEERAERD
-------------
légende: Mme Luc Lu Tiem nous présente le fameux canard laqué à la Pékinoise     



Rédigé par BG
Posté le 2014-10-28 15:58:01 / ref_article : 434

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le resto nueva Buenos Aires: beau voyage argentin à Ixelles
Le Passage, beau (et excellent) restaurant depuis 25 ans...
Le Nueva Buenos Aires: merveilleux voyage des sens à Ixelles
Charlotte, un bon resto"fritkot" de chez nous
Victor et son Tasca Tierras del Sur à Tenerife

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires