Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Vignobles Péré-Vergé : dégustation avec Henri Parent



           Après la disparition à 74 ans de la
très dynamique Catherine Péré-Vergé en avril 2013, c'est son fils Henri Parent
(elle avait également deux filles plus âgées) qui a repris courageusement la
direction des nombreux vignobles familiaux dans le Bordelais dont surtout à
Pomerol, et en Argentine. Vaste travail en perspective quand on sait que sa
mère Catherine Péré-Vergé avait acquis six châteaux avec leur vignoble à
Pomerol et en Lalande-de-Pomerol avant de partager avec d'autres français
l'achat de 800 hectares
et d'y créer cinq gammes de vins en Argentine.



             Catherine Péré-Vergé était l'héritière de
l'entreprise familiale Cristal d'Arques, dans le nord de la France, devenue Arc
International. En 1985, elle acquiert son premier château, Montviel en Pomerol.
En 2000, c'est le château La Gravière et Château Moulin-la-Gravière à
Lalande-de-Pomerol puis en 2002 le fameux Château La Gay, l'un des premiers
vignobles de Pomerol."Quel voisin pour Pétrus !, nota avec malice un des
plus grands sommeliers aumonde". Puis, il y a eu Château Tristan qui avait
été intégré à Montviel jusqu'en 2007, et enfin, en 2006, le Château La Violette
avec ses 3,25 hectares.



            Bordeaux puis l'Argentine



            En plus de vingt-cinq ans
d'expérience vinicole, Catherine Péré-Vergé aura donné la mesure de son énergie
et surtout sa volonté de faire des grands vins en apportant à ses châteaux les
moyens d'y parvenir. Le développement de La Violette en sera l'un de ses
sommets...avant de créer plusieurs vignobles en blanc, en rosé comme en rouge
au pied de la Cordillère des Andes en Argentine.



             
Avec le même dynamisme, apparaît un éventail de vins dans le même esprit
de qualité qu'à Pomerol. La Bodega MONTEVIEJO produit des vins portant les noms
de La Violeta, les gammes Lindaflor, Petite Fleur et Festivo, désormais sous la
direction d'Henri Parent et toujours l'appui scientifique des oenologues Michel
Rolland (France) et Marcello Pelleriti (Argentine).



            Toujours récolter des raisins
parfaitement mûrs



            A tout seigneur, tout honneur, nous
présenterons brièvement quelques vins bordelais avant d'évoquer la production
argentine des vignobles Pergé-Vergé. Tout en citant les leçons posthumes de
Catherine retenues par son fils Henri: " On ne peut faire de bon vin sans
des raisins parfaitement sains et mûrs. A partir du moment où l'on récolte un
raisin en parfait état, le minimum de manipulations est nécessaire. De sorte
que nous élaborons un vin presque naturel".



            Mais évoquons les principaux vins de
Pomerol appartenant aux vignobles Péré-Vergé: le Château La Violette, petit
trésor de 1,8 hectare
situé entre Trotanoy et Le Pin où il produit une moyenne de 4800 bouteilles de
100% merlot. Grande concentration, vin intense aux tanins soyeux et belle fraîcheur
finale. Autre pépite, le Château Le Gay et ses 10,5 hectares
répartis entre 65 ha
de merlot et 35 ha
de cabernet franc. Ce vin très fin présente une robe bordeaux soutenue par des
reflets noirs. En bouche, les fruits noirs mûrs laissent apparaître les traces
d'un vieillissement de 16 mois en bois neuf.



            Parmi les différents vignobles
exploités par la famille Parent dans son vignoble Péré- Vergé en Argentine,
quelques cépages très pratiqués en France, comme les chardonnay, malbec,
merlot, cabernet sauvignon, syrah ou petit verdot. Mais il importe d'y ajouter
le cépage typiquement argentin Torrontès, issu selon certains d'un mariage
entre le muscat et le criolla chica utilisé en Californie...



            Quoi qu'il en soit, le Torrontes est
le cépage blanc le plus connu parmi les vins argentins, et selon nous le plus
intéressant. Question de goût... Tous les vins des vignobles Péré-Vergé sont
dignes d'intérêt et bénéficient du contrôle des oenologues Michel Rolland et
son confrère argentin Marcello Pellleriti. Autant de projets et d'espoirs pour
les consommateurs européens (dont français et belges) de découvrir des beaux
vins argentins à des conditions "européennes".



--------------



Légendes:



- Henri
Parent, fils et héritier de la gestion des Vignobles Péré-Vergé



- Château
La Violette 2012



- Petite
Fleur (chardonnay) 2012



- Lindaflor
(torrontes 2012)



 





Rédigé par Bernard GEERAERD
Posté le 2014-12-26 18:03:08 / ref_article : 446

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Rutini,un vin argentin exceptionnel
Le domaine Charles Sparr en Alsace
Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2012 (Alsace)
Chez Champagne Genet, on cherche à protéger la vigne
Grands Crus Classés de Saint-Emilion 2013 et 2014

Les archives de cette rubrique











 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires