Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Quand le Comté voit rouge: souvent de belles réussites



            Grâce à la société Azerty et sa
patronne Muriel Malalel, nous avons eu l'opportunité de déguster le fromage du
Comté en le mariant successivement à des vins blancs tranquilles, des mousseux
dont du champagne, des vins doux et, lors de cette récente dégustation, à des
vins rouges. 



            Cette dégustation était la plus
hasardeuse, le tanin porté par la plupart des vins rouges ne convenant pas
toujours au mariage avec le parfum lactique suivi par les innombrables notes
fruitées apportées par le Comté. Comme vous le verrez dans ce qui suit,
plusieurs mariages se sont toutefois révélés très heureux...



            Ainsi l'accord entre un Comté
d'Oussières de 13 mois avec un Ventoux Venturi le vin des dieux de 2012: ce vin
n'avait pas connu le bois et ses fruits rouges ajoutaient au bel accord produit
avec les notes de beurre frais suivies de parfums de châtaigne et d'arachides
grillées.



            Un autre accord heureux est apparu
entre un Comté de Belleherbe de 12 mois et un Primonero 2013 de l'IGT Salento
Masseria Li Veli. On se trouve face à un mariage bienvenu entre les fruits
noirs et le nez de café et de cassis épicés apportés par le vin et les parfums
d'herbes coupées et de plantes aromatiques s'ouvrant quand on mâche le fromage.



            Le mariage suivant pouvait sembler
risqué: un côtes du Roussillon 2014 planté dans du schiste aurait pu écraser un
Comté de Charmauvillers de 11 mois. Par bonheur, le grenache majoritaire
convient bien mieux que syrah et mourvèdre présents en faible proportion dans
cet assemblage. D'où une union heureuse entre cassis et notes lactiques, fruits
secs et minéral.



            Enfin, mariage apparemment risqué
entre deux très beaux produits: un Comté Vieille Réserve (Entremont) de 14 mois
et un Haut Lirou 2015 de l'appellation Pic Saint-Loup dominé par le cépage
syrah. Mais on constate d'emblée que le syrah planté dans le sud convient
sensiblement mieux que dans sa version septentrionale. Dans ce cas-ci, c'est
une heureuse rencontre entre la richesse fruitée du vin et l'onctueux du
Comté.   



Bernard
GEERAERD



---------------



Légende: Aurélia
Chinier, responsable de la promotion du Comté notamment en Belgique





Rédigé par BG
Posté le 2016-08-24 11:49:57 / ref_article : 485

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le château de la Terrière en Régnié (Beaujolais)
Priorité à la biodynamie chez Gérard Bertrand
Foire aux vins 2017 chez Carrefour
De bons vins choisis chez Lidl
Domaine Boyar fête une présence de 25 ans en Belgique

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires