Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Agréable découverte du Café Callens (Bruxelles)

         Nous venons de passer une soirée très agréable avec un repas dans les salons très « branchés»  du Café Callens. Il est situé au 480 de l’avenue Louise, voisin de l’Abbaye de la Cambre à Ixelles (Bruxelles).
Jean Callens, à l’origine du restaurant dans les années 1920
 L’origine de la famille Callens en cuisine date de plus d’un siècle : Jean-Charles Callens est boucher à Bruxelles. Immédiatement après la guerre 1914-18, il achète un terrain à Blankenberghe. Cet endroit accueillera d’abord une boucherie qui deviendra ensuite une pension de famille : ce sera la pension Marie-José, du prénom de la fille des rois Albert 1er et Elisabeth.
        Devenue par la suite l’hôtel Marie-José Blankenberghe¸ il existe d’ailleurs toujours à moins de 100 mètres de la plage. Il fut un lieu de prédilection de séjour pour de nombreux Belges. De nombreux artistes participèrent également à sa réputation. La chanteuse Barbara, par exemple, s’y rendit pour le tournage d’un film tourné par Jacques Brel. Jean Callens, fils de Jean-Charles et grand-père de Jean et Olivier, reprend l’hôtel Marie-José après la guerre 40-45 et décide de conquérir Bruxelles. Il installe son restaurant Chez Callens rue du Commerce, en plein cœur du futur quartier européen.
         Au tour de Daniel puis de Jean et Olivier
        Daniel, représentant de la 3ème génération, développe la notoriété de son restaurant au-delà des frontières belges. Il devient rapidement aussi l’un des incontournables de la restauration bruxelloise, dans le respect des traditions culinaires françaises. Mais bon sang ne peut mentir et la virus ne tardait pas à frapper Jean et Olivier. Suivent des années bonheur liés à des moments de vie familiale. Malheureusement, les années 2000 voient apparaître des travaux monstrueux bloquant la plupart des accès du restaurant, aussi Chez Callens décide-t-il ses fermer ses portes. Après avoir travaillé de 2002 à 2004 dans le restaurant familial, Jean et Olivier Callens en profitent pour parfaire leur expérience hors de nos frontières : Olivier se rend à Paris et à Londres où il fait ses armes dans des palaces des deux capitales tandis que Jean peaufine ses compétences auprès de grands chefs à Aix-en-Provence puis du fameux traiteur bruxellois Loriers.
        Forts de leurs expériences professionnelles, Jean et Olivier décident de créer et de lancer le Callens Café. Ils trouvent un endroit idéal sur l’avenue Louise, au pied de la tour ITT et en face de l’abbaye de la Cambre. Ils en font un endroit unique proposant une nouvelle cuisine et une nouvelle ambiance, toujours dans le même esprit familial. Le succès est rapidement au rendez-vous et tant les anonymes que les célébrités s’ y retrouvent pour apprécier la cuisine bien choisie et à prix raisonnable de Jean Callens. Le patron est, en effet, aux fourneaux tous les jours .
        Délicieuses entrées
        Donc, ce mercredi en début de soirée, nous entamons notre repas par une flûte de champagne Gobillard en apéro tout en découvrant une carte mettant en avant une belle brochette de plats exotiques.  Pour ma part, je me laisse tenter par des croquettes aux crevettes grises. La carte présente ce plat comme une spécialité maison. Et nous venons de découvrir parmi les meilleures croquettes que nous ayons dégustées. Notre compagne se régale d’un carpaccio de bœuf holstein qu’elle qualifie de « remarquable ». Elle dira de même pour son plat de thon snacké et foie poëlé. Dans un choix hyper-classique, nous nous régalons d’un américain maison et frites fraiches .
La maison a eu le bon goût de proposer une carte de vins au verre, et parmi de bons flacons. Ainsi nos choix se portent sur un macon blanc de chez Drouhin puis un quart de rouge de Côtes du Rhône de Paul Jaboulet aîné. Un sabayon au marsala clotûrera cette très agréable découverte. En remerciant  Philippe en cuisine, Macha, Sacha et Dino pour l’efficace et souriant service.

Bernard GEERAERD
 



Rédigé par BG
Posté le 2021-11-01 14:29:16 / ref_article : 564

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Vins Claude Gheeraert à Mosson, en Côte d'Or
Les Grands Crus de Saint-Emilion 2015 et 2016: évidemment intéressants
La Maison du Caviar by Caspian Tradition: Waterloo et Bruxelles
Vin argentin exceptionnel
Rutini,un vin argentin exceptionnel

Les archives de cette rubrique



 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires