Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Momo-la-Crevette à Waterloo: priorité à la grande qualité

          A l’origine du nom en apparence folklorique, Moïse Merali qui, en 2008, quitte ses cuisines du Dernier Tri à Ohain pour créer et lancer un établissement entièrement consacré aux produits de la mer. Et c’est au centre de Waterloo qu’il choisit d’installer ce restaurant au 202 de la chaussée de Bruxelles.
    C’est en 2016 qu’il cède les commandes à Thierry  Vanholsbeek, l’actuel patron. Ce dernier est diplômé de l’école hôtellière de Namur avant de passer par plusieurs belles maisons et de remporter des Prix culinaires pour rejoindre notamment les Chefs Eurotoques en juin 2016 et d’être intronisé Maître-Rôtisseur par la Chaîne des Rôtisseurs.
    Fraîcheur garantie par deux livraisons quotidiennes
D’entrée de jeu,  nous écrirons combien nous avons été séduits par la qualité et le raffinement des différents produits de la mer, à commencer par les crevettes venues de toutes les mers et océans. Comme la fraîcheur parfaite est incontournable pour ces produits, l’équipe de Thierry Vanholsbeek a fait confiance à l’entreprise Atlantic Food qui livre le restaurant deux fois par jour, en fait, pour chaque service, tous les poissons et crevettes traités dès le départ par cryogénie, ce qui garantit totalement leur fraîcheur sans les altérer en rien. Ce traitement vraiment efficace s’applique bien sûr également aux plus grosses crevettes proposées par la maison : Crevettes Obsiblue (Nouvelle Calédonie) 34 €- 5 pièces, Gambas géantes (Vietnam) 38 €- 2 pièces, Black Tiger (Chine) 47 €- 4 pièces, Carabineros (Caraïbes) 47 €- 2 pièces, 82 €- 4 pièces.   
Le décor se caractérise par sa sobriété. Des murs dans les tons discrets laissent la priorité du regard vers les animaux et produits de la mer.     Le travail en cuisine se fait au regard de la clientèle : un vaste passe-plats éclaire la salle comme un écran. C’est dans ce théâtre qu’avec bonheur, nous sommes servis par Michael se partageant entre expertise et humour, et la charmante Stéphanie, alors que nous partageons face à la cuisine le travail ciselé de Nasser et Julien.  
Un assortiment bien choisi
Après une flûte de cava, et sur le conseil du responsable des lieux, nous choisissons de prendre un assortiment de six crevettes de toutes origines (29 €) pour avoir une idée générale des produits. De la crevette musclée originaire d’Argentine à la Japonaise sans carcasse, elles sont servies avec un choix de trois sauces. Un élégant tablier et des rince-doigt bienvenus complètent l’équipement. La carte des vins propose une demi-douzaine de blancs au verre. Nous choisirons un cépage viognier tout en nuances. Notre convive fera le choix d’un verre de Macon Fuissé de chez Vincent  Girardin. Pour poursuivre, ce sera une sole (36 €) meunière simplement au beurre pour moi, grillée pour ma convive. Leur cuisson nous semble parfaite. Accompagnées d’une belle ration de purée, elles constituent un complément idéal à ce repas que nous terminerons chacun par un dessert.
Parmi ceux-ci l’intitulé de la « Poire pochée au thé noir du Sri Lanka, liqueur de cuberdon, amandes torréfiées et boule de glace au lait d’amandes » retient l’attention. A juste titre. Ce dessert tient ses promesses, le mélange des saveurs est juste irrésistible, la liqueur de cuberdon les magnifiant à souhait. Seule fausse note, légère : le dessert Che Guevara au rhum Don Papa, peu goûteux, surfait à 13 €. Cela ne retire rien à la haute qualité de ce repas et du restaurant.
---------------
Légende : l’équipe de choc composée de Michael et Stéphanie en salle, Nasser, chef cuisinier et Julien, second  de cuisine

Bernard GEERAERD (avec la complicité de Régine BATJOENS)



Rédigé par Bernard GEERAERD
Posté le 2022-01-27 08:29:02 / ref_article : 582

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Nouveau chef et beaux vins au Wine Bar des Marolles
RENAISSANCE DES ARMES DE BRUXELLES
reprises par la famille Van Lancker

Le resto nueva Buenos Aires: beau voyage argentin à Ixelles
Le Passage, beau (et excellent) restaurant depuis 25 ans...
Charlotte, un bon resto"fritkot" de chez nous

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires