Accueil


L'invité(e) du mois

Coups de coeur

Echos du vignoble

A table

La voiture du mois

Et aussi...

Les vins du mois

 

Contact


Informations

 


Votre promotion sur vignoblechos > Plus d'info ici

Le Seigneur dans l'ex-Maison du Seigneur

Le hasard - toujours lui - veut que j'ai habité pendant toute mon adolescence près du lac de Genval et que j'ai asssisté, par la fenêtre de ma chambre, à l'incendie du restaurant « La Maison du Seigneur » qui était installé au bord du lac. C'était vers 1967.
Quarante ans plus tard, Mme Ghislaine De Becker qui a fait reconstruire rapidement son restaurant à Waterloo à l'époque, vient de décider de prendre une retraite bien méritée et de remettre une partie des biens à un jeune homme d'affaires, Stéphane Michiels, qui a fait un restaurant inédit du bâtiment que l'anciennne « Maison du Seigneur » destinait à ses banquets.
Voici donc Le Seigneur que nous venons de découvrir.
Dès l'entrée, plus rien ne rappelle l'ancien restaurant. Même les murs extérieurs ont été rafraîchis et, à la vue du décor du nouveau restaurant, on ne sait plus si on est en Europe ou en Asie. Une Asie moderne dont la moitié des plats semble originaire. La décoration est moderne et dépouillée, claire et de bon goût. D'un chic assorti à la région, la population assise aux tables voisines semble heureuse, comme nous, dans l'établissement. En cela, la première partie du pari est réussie pour le patron.
La seconde partie, nous l'avons dans nos assiettes, mon fils et moi. La restauration de style asiatique l'inspirant, il porte son choix comme entrée sur un ensemble de sushis de belle facture. Pour suivre, un pavé de thon bien accompagné. Quant à moi, je fais le choix de belgitudes, en l'occurrence des croquettes de crevettes suivies d'agneau. Tout est savoureux si ce n'est que les croquettes se sont creusées à la cuisson et manquent d'appareil mais pas de crevettes.
Après le lunch mené à bon train mais sans empressement, nous rencontrons le patron. Il nous confirme sa volonté (que nous avions ressentie) de vouloir une cuisine légère et sans complexe.
Et, de fait, l'esprit qui guide le chef, sous l'impulsion du patron Stéphane Michiels, est de proposer des plats très variés, entre la France et l'Asie, le but final étant que l'assiette plaise sans complexe, dans un cadre moderne, classe et sympathique à la fois.
Selon nous, ce double pari est réussi.
Question ambiance, Le Seigneur possède aussi une terrasse merveilleusement aérée que l'on traverse en entrant. Mais, comme nous avons découvert le restaurant un midi en hiver, nous nous sommes logiquement attardé à la salle bien chauffée où nous avons déjeuné.

Bernard GEERAERD
-----------------------------
Légende : un aspect du nouveau restaurant Le Seigneur.


Rédigé par Bernard Geeraerd
Posté le 2007-02-05 12:49:58 / ref_article : 66

version : imprimable

Les 5 derniers articles de cette rubrique
Le resto nueva Buenos Aires: beau voyage argentin à Ixelles
Le Passage, beau (et excellent) restaurant depuis 25 ans...
Le Nueva Buenos Aires: merveilleux voyage des sens à Ixelles
Charlotte, un bon resto"fritkot" de chez nous
Victor et son Tasca Tierras del Sur à Tenerife

Les archives de cette rubrique





 

Newsletter


insérer
votre email

 

Partenaires


Vinibel.be

Spécialisé dans la vente de vins en ligne


saveurs-regions.be

Les Saveurs de nos Régions par Guy Delville, chroniqueur gastronomique

Patrimoine des terroirs
L'association de vignerons Patrimoine des Terroirs
réunit une vingtaine de vignerons de 10 régions françaises.

Rhône Tourisme
 

Pub

 

copyright - www.vignoblechos.com - Newsletter Désabonnement

www.WebC.be

Partenaires